risultati per tag: Un couteau dans le coeur

  • Vérité c’est faux 

    Les étoiles ont des soeurs jumelles dans les yeux des louves
    Moi je n'ai pas d'étoile
    Le ciel est immobile dans la mer
    Moi je n'ai pas de mer.
    Moi je n'ai pas de corps mais je cherche un voile
    Pour voiler mon apparence de corps
    Je cherche un voile imperméable
    Aux regards de la vérité
    Car je ne sais pas mentir et j'ai trop peur qu'un de ces jours
    Elle m'apprenne que je souffre
    Car alors je n'aurai pas le mensonge
    Pour me dire que c'est faux

    (Jean-Pierre Duprey, settembre 1946)

    Oltre la mezzanotte del corpo, nel luogo fisico del cuore che pulsa, torna a manifestarsi l’allegoria della forza istintuale, possente: che appare in squarci di rossi e di blu fuori dalla retorica della forma, tanto che la scritta «OUT» nell’asfissia delle oscure ambientazioni al chiuso si fa paradigma di questa modalità estrema di fare cinema. E dentro la macchina infernale dell’occhio-movimento che torna, ripete, riprende, ri-vede, il regista francese costruisce, mimando il reale, o quel che ne resta, la struttura del farsi della visione, e del racconto nella visione.

  • Vérité c’est faux

    Les étoiles ont des soeurs jumelles dans les yeux des louves
    Moi je n'ai pas d'étoile
    Le ciel est immobile dans la mer
    Moi je n'ai pas de mer.
    Moi je n'ai pas de corps mais je cherche un voile
    Pour voiler mon apparence de corps
    Je cherche un voile imperméable
    Aux regards de la vérité
    Car je ne sais pas mentir et j'ai trop peur qu'un de ces jours
    Elle m'apprenne que je souffre
    Car alors je n'aurai pas le mensonge
    Pour me dire que c'est faux.

Archivio

Teniamoci in contatto